La Révolution Industrielle en marche… vers la convergence

Etes-vous plutôt Beatles ou Rolling Stones, Steve Job ou Bill Gates, x86 ou PowerPC, Linux ou Windows, VITA ou PICMG ? Il est difficile de satisfaire tout le monde. Pourtant, comme en politique, les partis sont morts. Les bons, il y en a des deux côtés… comme les mauvais !

Il en va de même dans le domaine de l’embarqué. Pourquoi les sociétés qui fabriquent des calculateurs durcis à base de technologies issues de l’ANSI/VITA comme le VPX, ne proposent que très rarement des serveurs rackables intégrant les toutes dernières technologies du comité PICMG et du monde PC ? C’est pourtant la stratégie de développement produits qu’ECRIN Systems mène depuis plusieurs années avec succès.

Mais quels sont les points communs entre un serveur ATX et un système VPX ?

  • Focus sur un même marché : celui des calculateurs hautes performances et des collecteurs de grandes quantités de données issues de capteurs de plus en plus nombreux avec des résolutions de plus en plus fortes pour une grande variété de plateformes situées à différents endroits du théâtre d’opération militaire. Le frontal et les contraintes SWaP (taille, poids et performance par watt) pour le VPX ; le back-end, les stations de contrôle-commande et les centres décisionnels pour les serveurs ATX.
  • Les mêmes besoins en termes de sécurité du produit : fabrication en France. L’intégration des sous-ensembles matériels et logiciels dont la chaine d’approvisionnement est fiabilisée et  tracée, la configuration et les tests sont réalisés par des employés spécialisés, entrainés et aguerris aux problématiques de sécurité, de fiabilité et de contrôle.
  • Sécurisation des plateformes avec généralisation des mêmes outils : TPM pour Trusted Platform Module via un crypto processeur, UEFI Secure Boot, options de configuration avec hyperviseur pour protéger les zones mémoires et les programmes ultrasensibles, des systèmes de stockage sur SSD cryptés, destructibles instantanément, des niveaux de durcissement en rapport avec les conditions environnementales et le lieu d’utilisation en opérationnel et en non-opérationnel.
  • Le même niveau de services et d’exigences autour de ces calculateurs :
    • durée de vie des produits, pérennité,
    • au-delà du prix, son coût de possession,
    • fiabilité et sécurité des systèmes,
    • succès de chaque mission,
    • Maintenance en conditions opérationnelles.
  • RETEX :
    • Des composants électroniques jusqu’à l’enveloppe mécanique du châssis, les mêmes règles de design concernant le refroidissement des points chauds et le durcissement de la mécanique. Notre grande compétence en calculateurs durcis refroidis par conduction, acquises sur de longues années, nous a permis d’accumuler un grand capital confiance et une expérience très solide pour la réalisation de serveurs durcis.
    • Les clients militaires ont définitivement abandonné les systèmes propriétaires et les sous-ensembles spécifiques au marché de la défense, comme le PowerPC, LynxOS, le VME… Ils ne pensent que COTS, OPEN Standard, Processeur X86 ou Serveur Xeon, interconnexion  avec très faible temps de latence et fortes bandes passantes comme le PCI Express, les réseaux 1GigE, 10GigE et 40GigE, Linux avec ses variantes Embedded/temps réel/DO-178 ou Windows.
    • Grâce ou à cause de la standardisation des architectures informatiques, qu’elles soient issues du monde de l’Entreprise ou de l’Embarqué, les clients veulent avoir les mêmes niveaux de performance, les mêmes niveaux de sécurité, les mêmes middlewares et outils de tests pour les produits qu’ils développent. ECRIN Systems propose régulièrement des mises à jour de « contremesure » par release de firmware à ses clients pour parer aux nouvelles cyber-attaques qui fleurissent à vitesse grand V dans ce monde hyper-connecté.
  • Le Xeon D : Un nouvel élément discriminant, présentant une véritable rupture technologique vient d’être jeté par INTEL sur le monde de l’Embarqué. Il s’agit du Xeon D qui ouvre la bataille des serveurs ultra-denses pour les programmes où il faut ajouter en permanence de nouveaux serveurs pour tenir les performances. Réalisé sur une architecture Broadwell de géométrie 14nm, avec de meilleures performances et plus d’efficacité énergétique, il combine plusieurs éléments pour optimiser le traitement des charges CPU, de stockage et de communication avec une consommation allant de 25 à 65 watts seulement, suivant les versions :
    • 8, 12 ou 16 cœurs avec processeur DSP embarqué dans chaque cœur,
    • fonctionnement entre -40°C et +85°C certifié par INTEL pour assurer une durée de vie fonctionnelle compatible avec les contraintes aéronautiques ( 10 ans et plus),
    • 24 liens PCI Express Gen3,
    • 2 ports 10 Gbits Ethernet natifs.

Le Xeon D consolide dans un seul boîtier BGA (System-on-Chip) toutes les fonctionnalités d’un serveur embarqué. Il ouvre ainsi de nouvelles perspectives pour vos prochains projets Mil/Aero : virtualisation de plusieurs processeurs et réseaux de communication dans une même machine, interconnexions ultra rapides des différents sous-systèmes, fonctions de traitement du signal.

En suivant cette logique de Convergence, ECRIN Systems est le premier constructeur au monde à lancer sur le marché Aéronautique/Défense, à l’occasion du salon du Bourget, deux machines Server-Class à base du Xeon D, répondant aux contraintes MIL-STD-810 et RTCA/DO-160 :

–  TOPAZE D, une plateforme ANSI/VITA-65 Open VPX qui pourra être adaptée aux applications HPEC de type SIGINT, Radar, Guerre électronique dans des environnements extrêmes avec de fortes contraintes de taille, de poids, de consommation et de performance par watt. Dans ce système HPEC, on pourra faire cohabiter plusieurs machines virtuelles composées de cartes FPGA UltraScale+ XILINX, de GPGPU Pascal NVIDIA et de plusieurs cartes multi-Core Xeon D qui pourront être utilisées comme des serveurs embarqués ou des machines de calcul dédiées.

 

–  µOPALE V2-D, une plateforme Server-Class 1U/19’’ de très faible encombrement qui vous permettra de réaliser une optimisation de votre architecture réseau en combinant les performances et l’intelligence avancée des processeurs Intel® Xeon® intégrées sur une seule puce. Il pourra effectuer de nombreuses missions de « load balancing », de stockage SAN / NAS, de serveur en bordure de réseaux, de la virtualisation, de l’Intelligence Artificielle…

Au cœur de la Convergence, c’est l’architecture de la plateforme Server-Class Xeon D d’INTEL qui va se trouver de plus en plus au centre de vos projets Mil/Aéro, qu’il s’agisse d’un système embarqué dans le POD d’un avion de combat pour des fonctions de guerre électronique ou des missions C4ISR, ou bien de serveurs pour stations de contrôle mobiles au sol qui reçoivent , traitent et enregistrent les flots d’informations en provenance d’un drone.

De quoi fédérer bien des applications, optimiser les temps de développement, réduire les coûts d’outillage et de mise au point, favoriser le travail en équipe et abaisser drastiquement le coût de possession de votre prochaine génération de calculateurs embarqués.